Les chats sont les meilleurs animaux de la terre. Ce n’est pas nous, mais Internet qui le dit. Vidéos et autres gifs, tout est fait pour glorifier les félins domestiques. Pourtant, si on se penche un peu sur le cas de matous, on se rend vite compte qu’ils ne sont en réalité qu’une belle bande d’escrocs. Et cela dure depuis bien trop longtemps !

Ici, nous n’avons pas peur du politiquement incorrect. Au risque de froisser l’Internet, nous devons dire la vérité. Cette vérité c’est que les chats sont de véritables manipulateurs, sournois, vicieux et extrêmement dangereux. Ils n’ont jamais cessé de chercher à exploiter nos faiblesses afin de servir leurs propres ambitions…

chat_assis

Cat-PNG2

 

 

Les chats sont responsables de 2/3 des allergies aux animaux de compagnie. Mieux vaut donc éviter d’en adopter un lorsqu’on se sait allergique. Si l’animal est déjà présent à la maison, la première mesure à prendre est de s’en séparer pour éviter éternuements, démangeaisons, larmoiement, voire crise d’asthme.

CAUSES

L’allergie au chat, et à la plupart des animaux, n’est pas causée par leurs poils, qu’ils soient courts ou longs, mais par leurs urines, leur salive et les secrétions de leurs glandes sébacées. En se léchant, ils déposent leurs allergènes sur leurs poils, entraînant des réactions allergiques chez ceux qui les touchent ou les approchent. Leurs allergènes s’accumulent sur les tapis, moquettes, tentures, vêtements qu’ils foulent.
On peut ainsi retrouver des allergènes d’animaux plusieurs mois, voire un ou deux ans après qu’ils ont quitté un lieu.

SYMPTÔMES

Les allergènes du chat sont une des causes les plus importantes d’allergies respiratoires. Les symptômes causés sont essentiellement un asthme et/ou une rhinite. Une conjonctivite, un eczéma ou une urticaire peuvent parfois s’observer. La sensibilisation au chat prédisposerait à la survenue d’un asthme.
L’éviction du chat est le seul moyen de prévention efficace contre les allergies…

cat08-1

Une dépression, ce n’est pas quelque chose qu’on invente. La dépression est une maladie, et comme chaque maladie, elle s’accompagne d’un dysfonctionnement physique.
En cas de dépression, la production des substances chargées de réguler nos humeurs diminue de sorte que notre équilibre naturel est déstabilisé.
Des études chinoises ont prouvées que les chats, même les plus mignons, par un subtil mécanisme associant vibrations du ronronnement et allergènes parviennent à pomper ces substances pour se les approprier et mener une existence plus épanouissante que celle de leurs propriétaires…
En Belgique, 9 personnes sur 10 étant en contact plus de 3,2 fois par semaine avec un chat sont victimes d’une dépression à un moment ou l’autre de sa vie. Le risque est deux fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes. Les jeunes, les quadragénaires et les personnes âgées y sont particulièrement sensibles.

Les dépressions causées par ces félins entrainent dans plus de 93 %  des cas la solitude. Bizarrement, personne n’a jamais eu envie de rentrer ou de rester dans la vie d’une personne dépressive qui parle à son chat…
Dans plus de 4 cas sur 10, ces dépressions aboutiraient à des suicides.

8d5f7f31

De nombreux témoignages ont traversé l’histoire concernant les chats. Du Moyen-Âge à aujourd’hui, les chats sont liés à la mort.

Dans des cérémonies noires au Moyen-Âge, le Diable s’incarne en chat noir qui est adoré par une assemblée de disciples hérétiques qui l’entourent et embrassent ses parties génitales.

Laurence Bobis, dans son livre Une histoire de chats rapporte de nombreuses histoires vraies sur les chats noirs qui prédisent la mort et qui nous prouvent que depuis toujours les chats sont des éléments dangereux dont il faut se méfier.

 

 

 

 

 

 

Difficile d’accepter la présence d’un chat dans son foyer quand on lit les histoires suivantes :

Une jeune fille qui accepta une parure offerte par le Diable qui avait l’apparence d’un chat noir,  pour se rendre à une noce. Le Diable en lui passant autour du cou la parure, l’étrangla.
Lors de l’enterrement de la jeune fille, le cercueil était si lourd que même six personnes ne pouvaient le soulever. Alors, on ouvrit le cercueil qui ne contenait plus qu’un chat noir qui s’enfuit.

Un pêcheur qui avait fait le vœu d’offrir un poisson à Dieu et ne l’avait pas réalisé, pêcha dans ses filets un chaton noir qu’il introduisit dans sa maison pour chasser les souris. Le chat a étranglé toute sa famille.

Si le chat noir est vu comme une réincarnation de Satan des statistiques plus récentes communiquées par BFM , confirment cette théorie. Ainsi les chats noirs seraient impliqués

dans plus de 987 accidents de la route en 2015 en Wallonie, causant ainsi le décès brutal de plus de 847,5 personnes.

e45b52b0

La crise des subprimes s’est déclenchée au deuxième semestre 2006 avec le krach des prêts immobiliers à risque aux États-Unis, que les emprunteurs, souvent de condition modeste, n’étaient plus capables de rembourser. Révélée en février 2007 par l’annonce d’importantes provisions passées par la banque HSBC, elle s’est transformée en crise ouverte lorsque les adjudications périodiques n’ont pas trouvé preneurs en juillet 2007.

Depuis le début de la crise économique, le nombre de chômeurs de longue durée a bondi, nous observons une explosion du nombre d’allocataires des minimas sociaux, le revenu des plus modestes a diminué, les inégalités sociales se creusent…

 

 

 

 

Quel rapport avec les chats pensez-vous ?

D’après les sociologues les plus pointus de la planète,  le dénominateur commun des emprunteurs n’était autre que leur passion pour les chats… En effet, 99,9 % de ces gens avaient au moins 2 chats à leurs charges. Le coût de ces animaux a tout bonnement empêché ces gens de rembourser leurs dettes responsables de la crise économique. (cette statistique prend en compte : le prix de la bête, ses frais médicaux, le prix des litières, arbres à chats et autres ustensiles liés à leur épanouissement, mais aussi les frais des thérapies de psychologues et des antidépresseurs non remboursés aux États-Unis.) Ainsi dans l’indifférence générale une poignée de chats «tout mignons» a littéralement plongé le monde entier dans un chaos sans précédent !

Selon certains spécialistes, la crise ne serait que la première étape des chats dans leur processus de domination du monde et de l’être humain.

 

Cat-PNG-198x300gatto-persiano-1AUTOMNE-CHAT-TIGRE-BO-MAI-600-354-PNG-768x453

Alors face à ce fléau que représentent les chats, que pouvez-vous faire ? C’est vrai qu’il y a de quoi se sentir impuissant par rapport au nombre de chats qui ne cesse d’augmenter…
Pourtant il est possible de faire de petite action à la manière du colibri qui tente d’éteindre l’incendie. Un soutien financier auprès de l’association Killcat, est forcément une action noble et utile. Vous pouvez également mettre les mains dans le cambouis et participer à la lutte. Chaque chat éliminé est un pas de plus vers la sauvegarde de l’humanité !

Tout d’abord, il est de bon ton de préciser que tuer un chat n’est pas forcément bien vu par la société, qui n’a visiblement toujours pas pris conscience de la menace CHAT. Il est donc important d’œuvrer dans l’ombre et de garder cette activité secrète, tel un groupe de résistants. Aussi, si vous souhaitez transmettre vos expériences diverses sur votre activité de traque de chat ou en faire la promotion, il est important de bien cibler son public.

7_38

pictomur2
LE MUR
Il s’agit pour vous de séduire un chat et d’apprivoiser la bête pour mieux la trahir.
Faites ronronner le petit chat puis après avoir fait plusieurs tour sur vous même à la manière d’un lanceur de poids olympique et propulsé le chat contre un mur quelconque. Cette méthode est réservée à des pratiquants confirmé.

pictoviseur2
LA CARABINE
Cette méthode peut paraitre très attrayante, elle est cependant à utiliser avec des pincettes. Cette méthode est bruyante et donc à pratiquer en milieu rural.
La traque de chat en campagne à l’aide d’une carabine est parfois un peu difficile, car l’animal aura un large espace pour se sauver et esquiver vos cartouches !

pictopoison2
LE POISON
Bien que fourbe et pas très Coubertin, cette méthode est discrète et efficace. Les produits ménagers sont assez fiables, mais l’odeur risque de mettre la puce à l’oreille. La mort-aux-rats reste un très bon produit pour éliminer des chats. Mettez-en une bonne poignée dans une boite de pâté et les matous du quartier devraient s’en délecter.

pictoexplo2
LE COCKTAIL MOLOTOV
Récoltez des abats de poisson et tout type de nourriture à l’odeur nauséabonde. Appâtez le plus grand nombre de chats possible et lancez votre cocktail molotov dans le tas.
Cette technique également appelée la méthode du feu d’artifice est audacieuse et efficace.

pictovague2
LA NOYADE
Méthode en trois temps : Capturer le plus grand nombre de chats possible, puis trouver une piscine, et plonger y les chats. À l’aide d’une perche, empêcher les de remonter à la surface. C’est un moyen efficace et très ludique, tellement les chats ne sont pas à l’aise dans l’eau.
De quoi passer une magnifique après-midi en été.

pictosac2
LE SAC
Méthode de l’étouffement, simple. IL est vivement conseillé de pratiquer cette  technique sur des chats jeunes ou malades… Un chat en pleine force de l’âge va vous donner du fil à retordre. N’oubliez pas de vous protéger les yeux et les mains et d’utiliser des sac solide, qui peuvent résister aux griffes d’un chat en furie.

Si vous souhaitez vous engager afin de protéger notre société, aidez-nous à contre-attaquer. Notre association est surtout composée de personnes dévouées corps et âme pour la bonne cause, sans aucune reconnaissance.
Les dons reçus nous permettent chaque jour de tuer un peu plus de chat, et de rendre ce monde, notre monde, un peu plus appréciable pour les générations futures.

Pour vous engagez à nos côtés, contactez-nous !
info@killcat.be
rue de Parme, 47
1000 Bruxelles
02.567.89.50
ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h

chat-siamoi